TIPANIE POLYNESIA TOPICS

Découverte de la culture Polynésienne, toutes îles confondues, son art, ses traditions, sa musique, sa population et sa cuisine.

08 novembre 2016

DECOUVERTES ARTISTES DE POLYNESIE TOUTES ILES CONFONDUES

 

 

Avant de vous présenter ces artistes, voici la liste des sites où vous pourrez vous procurer leurs albums, ceci étant bien entendu une liste personnelle, d'autres sites peuvent bien évidemment exister...

 

Sur ce site, vous trouverez une grande variété de supports musicaux -CD, DVD, et autres- disponibles en téléchargement. Il accorde une très large place à la Musique Polynésienne produite essentiellement à Tahiti avec, cependant, la possibilité de trouver toutes les musiques issues du Triangle Polynésien en allant de Tahiti à Hawaii, jusqu'à Rapa Nui (Iles de Pâques), via Te Aotearoa Nui (Nouvelle-Zélande), Rarotonga (îles Cook), Tonga, Samoa ...

TAHITIZIK

 

Music - Runik Polynesian Town

traditional, modern and old school music (samoan music et Daniel Rae Costello albums)

http://www.runik.biz

 

 

 

ISRAEL KAMAKAWIWO’OLE 

 

483307491_640

 

« Bruddah Iz » était une figure dans la musique Hawaïenne pendant les années 1990. Son timbre pur, ténor léger était aussi célèbre que son physique de sumo.

Israel Kamakawiwo`ole dit » Bruddah Iz » ou » IZ », fut le musicien et le chanteur hawaiien le plus connu et le plus adulé dans les années 1990.

Il commenca à jouer de la musique avec son frère cadet, Skippy, dès l'âge 11 ans.

Il dut sa renommée internationale à son medley, "Somewhere over the rainbow" - "What a wonderful world" dans l'album facing future (1993). Cette chanson fut fort diffusée sur les ondes françaises à la fin du 20e siècle, et apparaît dans le générique de fin de nombreux films, parmi lesquels "à la rencontre de Forrester, rencontre avec Joe Black, et amour et amnésie"

Israël Kamakawiwo'ole est né le 20 mai 1959 sur l’ile d’Oahu et grandit à la Rivière Palolo, à Hawaii. Il fut élevé dans la communauté de Kaimuki aux faubourgs de Waikiki et fréquenta le théâtre Kaimuki. Il était tout juste adolescent quand sa famille se déplaca à Makaha pour entrer dans le monde de la musique.

Kamakawiwo'ole co-fonda le groupe "Makaha Ni'ihau" avec son frère Skippy, « mort d'une crise cardiaque en 1982 ». Dans la même année, il épousa Izzy , son amour de jeunesse, Marlene et eurent une fille qu'ils appelèrent Ceslieanne "Wehi" née en 1982.

En 1985 - le groupe gagnait le concours du meilleur album Traditionnel Hawaïen et fut élu groupe de l'Année à Hoku . Il maintiendra 17 ans de carrière avec ce même groupe et sortit 10 albums couronnés de succès.

En 1991 - le premier album solo d'Israël "Ka ' Ano'i" gagna de nombreuses récompenses à Hoku pour être le meilleur album contemporain de l'année et fut également élu chanteur masculin de l'Année en 1993 -

Toute la partie de sa vie était tristement supportée par son handicap . Obèse à un point que pour ses 1m88, il pesait non moins de 340 kgs. Il survécut à plusieurs hospitalisations mais malheureusement le chanteur fétiche de tous les hawaiiens nous quittait le 26 juin 1997 suite à une longue maladie respiratoire liée à son surpoids à l'âge 38 ans.

 

26386205-26386213-large    hqdefault   hqdehhfault

Israel_Kamakawiwoʻole   iz

 

Ses cendres furent dispersées dans l'océan . Ce grand monsieur était surnommé le « Géant Doux » par beaucoup de ses admirateurs. Il fut souvent décrit comme toujours gai et positif et était connu pour détenir et partager son incomparable amour pour la terre et les habitants d'Hawaii. Nul n’ignore que ses chansons furent souvent écrites pour exprimer un désir de reconquérir cette terre hawaiienne que les américains leur avaient volée.

 

  son espace "fans"    ICI    et ses lyrics   ICI

 


 
       WHITE SANDY BEACH    
                 

                   KAMALANI

 

 

 

SABRINA LAUGHLIN

 

Source: Externe

Source: Externe

 

 

 

 

Sabrina Laughlin est tombée toute petite dans la musique. En effet, son frère (Tapu, ou Tapuarii) et son oncle (Gabilou) lui ont transmis leur amour des notes et de la mélodie. Elle se lance alors dans l'écriture et à 17 ans, se fait connaître du public. C'est sur son île, Taha, au coeur de la nature et du calme, qu'elle trouve l'inspiration.

Sabrina aime particulièrement la scène et être en symbiose avec le public. Si ella a déjà fait une tournée dans les îles qu'elle clôturera vers le mois d'octobre par un grand concert place toa'ta, elle essaie également d'aller à la rencontre des Calédoniens.

Discographie : La musique est douce, décembre 2004.

 

 

 

 

 

                      TE VAI NUI                  RORI RORI

 

TA MUSIQUE EST DOUCE        RU'I HANAHANA       

 

TAHITI FENU'A HEEURI      

 

 

Découverte cette année de la petite dernière de la fratrie des LAUGHLIN, la jolie Grace et son premier clip :

 

 

 

 

 

 

 

LAURENT DEGACHE

 

Source: Externe


 

25 ans de carrière avec plus de 11 albums à son actif. Laurent Degache est le plus jeune des compositeurs de la Polynésie française. Quand il quitte en 1977 sa Bretagne natale pour les îles lointaines, il n'a que quatre ans. C'est avec un coeur d'enfant qu'il va découvrir et aimer de toute son âme ce qui deviendra son pays de toujours, la Polynésie française.

Il passe les plus belles années de sa tendre enfance à Faaite, dans l'archipel des Tuamotu, aux côtés de sa grand-mère et de tous ses oncles. L'un d'entre eux lui fabriquera un ukulele de fortune. Laurent y gratte ses premiers accords de musique en ayant sous ses yeux les paysages grandioses des atolls des mers de sud. La vie là-bas n'est qu'évasion et liberté, de quoi inspirer le poète que le petit garçon deviendra un jour ! Mais les plus belles choses ont une fin : afin de poursuivre l'école qui s'arrête à la classe de CE2 sur cet atoll éloigné, il doit quitter Faaite. Il est alors âgé de 10 ans. A tahiti, une autre vie et un autre rythme l'attendent. Mais Laurent ne trouve pas ses marques dans le système scolaire classique et il quittera l'éclole en CM2. Il préfère passer ses journées à Papeete, et ses pas le mènent dans un studio de production, non loin de la cathédrale, au-dessus de l'actuel magasin Tahiti Music. Au dernier étage de l'immeuble, il se glisse entre les chanteurs qui viennent enregistrer leurs voix. Parmi eux, Bobby, Angelo, Barthélémy. Tous se souviennent de la petite tête blonde qui se faufilait dans le studio pour écouter, juste pour le plaisir. Mais un vieil adage dit que le hasard n'existe pas.  

 

Source: Externe

 

Sa mère l'entend et apprend aussi que Gabilou organise en 1986 le concours "à la découverte d'une étoile". Elle y inscrit son fils qui n'a que 13 ans et qui dans les coulisses croise des chanteurs plus âgés que lui. Quelle ne fut pas sa surprise quand il reçut le premier prix de ce concours. Les producteurs sont là, Laurent est sollicité et très vite, son premier album "Manuera" sort. Laurent semble avoir trouvé sa vocation : en 1987, alors qu'il n'a que 14 ans, il réalise ses premières compositions que le public polynésien découvre dans son album "Laurent Degache". Il partage aussi des moments forts avec la célèbre Emma Terangi qui représente, avec lui, l'île de Tahiti au festival de Musique du Monde organisé en 1990 en Nouvelle-Calédonie. A l'issue de ce concert, Laurent rencontre sa future épouse dont il aura plus tard un fils. L'amour et la vie le retiennent donc sur le "caillou" du Pacifique mais ses chansons restent très inspirées de son Fenua et il rend un bel hommage à la musique polynésienne en produisant en Nouvelle-Calédonie un album rassemblant des vieilles chansons tahitiennes revisitées, mises au goût du jour. Le succès est complet, plus de 13 000 albums vendus.

Suite à cette belle expérience, Laurent continuera à sortir plusieurs albums. En 2000, il revient à Tahiti où il retrouve ses racines et ses amis de toujours. Passionné par sa vie d'artiste, il travaille sur plusieurs projets dont un album sortit en  2003.

Mais ce que ses admirateurs retiendront, c'est la sortie  fin 2004 d'un album rassemblant ses plus belles chansons.

 

 

 

 

 

LE PRIX D'UN BAISER        

 


DISCOGRAPHIE 

1986 : Manuera

1987 : Laurent Degache

1988 : La lambada de tahiti

1990 : Maurau Nui

1991 : Atirana tatou

1991 : Nnou

2002 : Ua taui te tau

2007 : Nouméa

 

        TIAI VAU IA OE          TUMU NU

 

 

                              HEPO HEPO    

 

 

 

PACIFIC SOUL (samoa)

 

 

755  

Source: Externe

 

MAMALU O SAMOA          ALLRIGHT        

 

MUSIKA MALIE            PA A E SIVA    

 

I LIKE IT      

 

 

Ce groupe de 4 charmantes filles venant des îles Samoa et de Nouvelle Zélande est produit par Sam Tu’Uga. Elles nous offrent leur musique d'une manière séduisante et charmante depuis le Pacifique avec un mélange entre la danse, « pur samoa » avec des sons traditionnels et attendrissants, de R&B et Gospel.

Leur début avec le titre 'Alright' devint vite un succès énorme sur Mai et Niu et leur clip vidéo fit l’effet d’une bombe. L'âme du Pacifique les regroupe depuis 2001, avec leur prestation au festival du Pacifique et à Tahiti avec Jamoa Jam . Elles sont aussi apparues sur les journaux télévisés de la chaine TV3, Nightline et Tagata Pasifika.

En 2002 elle se dirigent pour Tahiti et l'Australie pour ensuite continuer leur route, au début des années 2003 aux ETATS-UNIS pendant 2 semaines de concert dans les états comme le Texas, Seattle, San-Fransisco, Carson et l'Utah. En 2003 elles furent appelées pour se produire aux Samoa et à Tahiti de nouveau. Leur parcours continue pour les Iles Hawaii et en juin pour Las Vegas et la Floride!

Les membres du groupe sont :

Julie Ta'ale : Issue d’une famille de 9 enfants, dont elle était la plus jeune, Julie a baigné dans la musique dès son plus jeune âge. En effet, sa famille était formée de musiciens et elle eu l'habitude de chanter dans le groupe avec ses parents (Kelemete et Angeline Ta'ale) et de ses frères et des soeurs, dès l'âge 8 ans.

Julie a grandi sous l'influence des artistes comme Mariah Carey, Whitney Houston, Lauryn et beaucoup d’autres. Elle fut membre de la fondation « Âme du Pacifique » et a gagné une récompense en 2001 pour avoir sorti un des meilleurs album du Pacifique et a collaboré avec beaucoup d'artistes du Pacifique incluant les meilleurs. Elle travaille actuellement sur son album solo dans lequel Julie écrit et co-écrit avec son frère Harry Kelemete. Ses textes sont basés sur les expériences passées et présentes de la vie, l'amour, la musique et la famille, tout cela avec un mélange de R’n’B et de sons Polynésiens.

Sara-Jane Auva'a : Cette artiste nous vient de Nouvelle-Zélande et devient vite la lauréate, ce qui lui permet de sortir son album à édition limitée intitulé "Joyeux Noël" .

 

 

914667_1932017  Source: Externe

Sara-Jane a su captiver les coeurs de ses fans avec l'album de ses débuts " Sara-Jane" mélangeant ainsi des Rythmes du Pacifique et de R'n'B et s' octroit une nomination en tant que meilleure artiste de solo ayant obtenu le plus de récompenses tant pour ses vidéos musicales que pour sa revendication en tant que meilleure artiste Féminine du Pacifique et de Nouvelle Zélande . Elle a toujours eu dans l’idée de créer un album classique de Noël. avec des superbes sons de Soul/Jazz/Gospel . Et ce fut une réussite en s'associant pour cela, avec le producteur bien connu et le directeur Tony Fuemana


Leafaitulagi          Tulou Ia Samoa   
SON DERNIER ALBUM : REFLEXION 

1)      It is Well (Piano interlude)

2)      It is Well

3)      It’s a New Day/ Morning has broken

4)      When I Survey/ Be Still my Soul

5)      O Come Emmanuel/ God Rest ye

6)      All Creatures of Our God and King

7)      Great is thy faithfulness (instrumental)

 

SHARLEEN LEASO : (pas d'autobiographie pour le moment....)

MAOPA LOMAVITA : (pas d'autobiographie pour le moment....)


 

                   DO IT       

 

 

 

POMAI ET LOEKA LONGAKIT

 

cd1

  SON SITE    ICI

 

En 1999, à Na Hoku Hanohano les lauréats, Pomai et Loeka, un frère et une soeur chantant en duo, vinrent présenter leur CD de style Hawaïen Contemporain avec des chansons très entraînantes, des sons modernes et un rythme qui leur est propre.

Ce CD inclut 12 titres originaux, dont 2 écrits par Pomai.

Le duo de famille est originaire d'Hilo dans la Grande Île d'Hawai . Pomai chante depuis l'âge de 3 ans, en accompagnant ses parents lors de concerts familiaux. Elle est instructeur de voix et Loeka, son frère ainé, le sénior des écoles Kamehameha, passent beaucoup de leur temps à créer des chansons originales pour enregistrer dans leur propre studio d'enregistrement de famille. Ce frère très doué et son duo de soeur sont les enfants de Lloyd et Nalani Longakit eux-mêmes des musiciens excellents professionnels. Il est clair qu’ils ont hérité des gènes musicaux plus que suffisamment pour la génération suivante.

Pomai et Loeka Longakit ont gagné la récompense de Hoku avec leur album de début, " 1st Thing's 1st," en 1999 , suivi d’ un album pop, " Dancing All Night". Le troisième album en duo a un mélange semblable de remakes pop, des standards Hawaïens et des chansons de leur père, Lloyd. J. Longakit.

La version de Pomai Loeka et de Barbara Mason "Yes I'm ready" n’offre aucune nouvelle idée mais suffit à Pomai. Avec "Kaleponi" et "Sweet Memory/Makalapua" qui ajoutent à leurs albums la musique des racines Hawaïenne à la collection . Les six originaux de l’album de Lloyd, " Follow Your Dreams" sont des essais descriptifs à la musique, " It's You" est une déclaration éloquente de la foi Chrétienne et " Never Go Away" est un des nombreux essais pseudo-jamaïquains évidemment destinés pour la " island music" de la radio locale.

 

img41

 

CD en vente  ICI

 

 

        THE ONE THEY'D CALL HAWAII    

ANOTHER RAINBOW               COME A'AMA CRAB   

 

 

MARUIA FELIX

 

 

gabilou_pochettes_001

 

Cette chanteuse venue de Tahiti a déjà quelques albums à son répertoir mais malheureusement indisponibles sur presque tous les sites. (Maruia, Here ote tanata, Un matin en or, Le chant des to'ere, Noa noa no te au, Tahiti summer, Te ora hau)... et d'autres

D'une grande discrétion, je n'ai guère trouvé d'autobiographie concernant cette jeune chanteuse mais tout ce que je sais, c'est qu'elle a commencé son album après avoir gagné un concours en 1994 pendant le Heiva "Upa Rau", et a gagné ainsi la chance de se faire connaître en Polynésie. Sa voix puissante, et douce à la fois, nous fait voyager entre le traditionnel, le zouk, la samba et d'autres rythmes que vous pourrez découvrir sur ses nombreux albums ci-dessous, avec possibilité d'écouter les extraits.

Le 3 août 1997 : Le Lavelua,  après l'immense succès remporté par la chanteuse Maruia et le chanteur Teva, les reçoit au palais royal ainsi que leur agent.

 

Source: Externe

 


LYRICS :

 

AUTRES EXTRAITS :

 

UNE CHANSON COULEUR MELANCOLIE        UN BAISER VOLE

  SHOW LIVE                                            LA VIE DANSANTE

  LE CHANT DES TO'ERE                TO U MANA O HERE   

  HEI NO TE TIARE            VAIARI VAIARI   

  AIME EN SILENCE

 

 

TAPUARII LAUGHLIN  

 

je-te-promets-tapuarii-laughlin_36hld_1bh3b3

 Tapu » : c’est ainsi que l’ont surnommé ses fans, et c’est ce nom qu’ils crient quand ils le voient entrer sur scène. Ce succès acquis en quelques années seulement, Tapuarii Laughlin le doit à son amour pour la chanson mais aussi à son dynamisme.

Né le 27 juillet 1971 à Papeete, Tapuarii Laughlin a grandi à la presqu’île de Tahiti, dans un environnement familial qui le prédisposait, lui et ses 4 frères et sœurs, à la musique. Sa mère adorait jouer de la guitare et elle apprit à ses enfants à jouer quelques accords, en ne supposant pas alors ce que ce geste allait marquer la destinée du jeune Tapu. Ce dernier écoutait avec grande attention les récits de son oncle, John Gabilou, qui multipliait déjà les spectacles sur Tahiti et les îles et qui, à son retour de tournée, passait rendre visite à ses neveux.

C’est d’ailleurs à ses côtés que Tapuarii a fait sa première scène, à 11 ans, en participant au concours de chant « A la découverte d’une étoile ». Même si le jeune Laughlin n’en sort pas vainqueur, il reste marqué par cette belle expérience et décide quelques mois plus tard d’intégrer un groupe de jeunes musiciens afin d’animer les offices catholiques.
Très vite, Tapu et ses frères et sœurs sont sollicités pour animer les soirées de la paroisse… puis les soirées des écoles ! A 14 ans, Tapuarii est admis en classe de 3è à Papeete et il quitte alors la presqu’île. Dès qu’il passe le portail de l’établissement, il rejoint le groupe de musiciens du collège. Cette année-là, ils animent la grande soirée de l’école et le succès est au rendez-vous.

 

tapu3-artist-124-0-95240XBmSZhSZ

 

Puis viennent les boîtes de nuit de l’époque, le New Orleans, le Galaxy, le Salvani’s. Toutes les réclament pour animer leurs soirées. Ils décident alors de s’appeler les Cool Morning. Leur premier album – qui porte le nom du groupe – sort en 1991. Tapuarii restera au sein de Cool Morning jusqu’en 1996, année où il part aux Etats-Unis pour suivre une formation musicale au Musicians Institute d’Hollywood. Il revient au fenua, fort d’une expérience générale qui le pousse à investir plusieurs millions de francs pacifiques pour créer son propre studio d’enregistrement, Native Studio.

Sorti en 1998, « Pape Ora » sera son premier album en tant que producteur. Une nouvelle casquette qu’il porte après celle d’auteur, de compositeur et d’interprète. Tapu travaille alors sur « Je te promets », qui sort en mai 2000, le mois où, lui et ses musiciens, sont sélectionnés pour participer au Festival de la musique polynésienne à Paris. Alors que le groupe prolonge son séjour en métropole, entamant une tournée dans les salles de province, leur album « Je te promets » cartonne et ce sont plus de 18 000 albums qui sont vendus en un peu plus de 2 ans. Un beau record quand on connaît le contexte actuel de la multiplication des copies pirate.Aujourd’hui, Tapu exporte sa musique. C’est le succès de l’album « Precious Island », composé pour Hawaï, et plébiscité par les Polynésiens, qui a conditionné la sortie de son dernier album en date, « Noël, Noël ». Désormais père d’un petit garçon, Tapu continue à travailler, toujours en famille, et son prochain album est attendu avec impatience par ses fans.

 

SON SITE         ICI

FACEBOOK     ICI

 

Discographie :

1991 : « Cool Morning »
1994 : « Local Boy »
1996 : « Tropical »
1998 : « Pape Ora »
2000 : « Je te promets »
2001 : « Precious Island », uniquement à Hawaï
2001 : « Noël Noël »

 

10408691_10205089782277085_7030288330971555605_n

 

 

 

 

 

 HORO'A I TE HERE                         HANAHANA           

  HORO A ITE HERE             TAPA O NO TE HERE   

 

 

 

 

 

FIJI 

 

MI0002816424

George Veikoso, plus  connu sous le nom de  Fiji, est un chef cherchant les bons ingrédients  pour faire son potage musical. Ici le R&B supplante les carottes, le reggae prend la place de l’oignon et les sons Hawaïens forment l’apothéose. C’est une recette que trop peu désirent essayer.

Il a grandi dans les îles et  parle  le « pidgin ». C’est un mélange de Philippin, de chinois, de japonais, et de Hawaïen. C’est un détonant mélange de langues et c’est toujours ce qu’il utilise dans ses compositions en essayant  de se tenir  toujours ouvert à toutes les influences de musique.

Fiji, qui a accueilli une nouvelle fille dans la famille  « Vinian »en 1999 la pousse maintenant  à soutenir son dernier CD, « Indépendance day », qui est sortit en novembre. Le dernier  travail en cours se fait aux côtés d’un artiste appelé Rawsun que, Fiji décrit comme une personne chaleureuse et incroyable. Il projette aussi la sortie  d’un album qui inclut une myriade de talents locaux incluant John Cruz.

maxresdefaultMI0002039156

 

DISCOGRAPHIE :

BORN AND RAISED :

Chant of the Islands, Sharin’ the night, Sweet Darlin, Misty Blue, Naughty Girl, Into the night, Lei Andi, Stone Cold, Love, Kuu’ Aloha, La’ie Boy, Nothing Come To Sleepers.

GRATTITUDE :

Chant, Dock of the Bay, Arieta, Smokin’ Session, Tribal War, Anything You Want, Sosefina, She’s Da Bomb, Queen’s Cry, Riddim Of life, Learn To Say I Love You, Mama’s Song

TRANSITION :

The Chant, Na Vatu Kwe/Taivovo, Warrior of Love, One, Why You, Distan Lover, In The Morning, Sereima, Kickin’ it with Poly’s, So for Real, Caught in the Act, I like, Insure, It’s only Natural, Bring It On, Unemlament.

 

 

 

 SOSEFINA                     ISA LEI LIA            

   lyrics ICI                                     lyrics  ICI

 KU’U ALOHA              SUN IS SHINING   

                lyrics   ICI

  SWEET DARLING          LEI ADI     

 

 

 

 

 

KEALI’I REICHEL

 

 

 photo KealiiReichelPoster21.jpg

 

HANOHANO’ O MAUI               

HANOHANO’ O MAUI       Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket      

KAWAIOKALENA             Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket      

 KUKAHI                         Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

LEI HALIʻA                     Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket    

 

 

 photo MAUWM_1208SF_00012-1_914104637.jpg

Keali'i est né à Maui, et a grandi à  Lahaina. Il passait ses week-end et l'été dans  la maison de sa grand-mère à  Pa'ia . Sa passion pour la langue et la culture Hawaiienne  l'a amené à devenir  directeur de la fondation "Pünana Leo O Maui", une école d'apprentissage de la langue Hawaïenne. Il a aussi fondé sa propre école de  hula, "Halau Ke alaokamaile" en 1980 et a gagné de nombreuses récompenses au cours de ces années, étant reconnu comme un chanteur accompli.
En 1994, il a indépendamment produit et a sorti une collection de chansons Hawaïennes traditionnelles et contemporaines dont, les albums  suivants : 
"Lei Hali" en 1995, "E O Mai" en1997, "Melelana" en 1999 et "Ke'alaokamaile" en 2003 ont cimenté sa place dans l'industrie de la musique Hawaïenne.
Keali'i a fait l'ouverture des concerts pour  des grands artistes comme , Bonnie Raitt, LeAnn Rimes, Celine Dion, Stings... etc  et a participé à plusieurs représentations à  Honoka'a ( Honolulu), Seattle, San Diego, Okinawa et Osaka
Il tient particulièrement à conserver son but initial, présenter de nouvelles compositions en langue Hawaïenne pour les étudiants qui apprennent le  hula et travaille pour dissiper  les stéréotypes en ce qui concerne la culture Hawaiienne  et ceux qui y vivent.
 
 photo Kealii-Reichel-Performing.png photo biography_01_r2_c3.gif
 
SON SITE :  WEB SITE

 

 

 

 

 ELISE TAHUA 

 

 

 

Cette grande artiste dont je n’ai pu trouver aucune biographie malheureusement se fait aussi discrète que sa consoeur Maruia (et tant d’autres…..) Pourtant, sa voix ne laissera insensible aucun des visiteurs. C’est pour moi, ma préférée et je tenais à faire connaître cette grande chanteuse qui mérite plus que tout autre d’avoir sa place sur cette page.  Cette artiste a gagné en 1990, le prix de la meilleure chanteuse lors du Heiva Upa Rau. Elle a à son actif plusieurs CD que vous pourrez trouver sur les liens ci-après, avec possibilité d’écoute. Pour apprécier sa magnifique voix…….

 

 

Source: Externe

 

 

 

  TIARE MAOHI                 

 

  VAITAPE I NUNUE          

 

MOEMOE NA'U MOE I TE PO          

 

                    HEHEU         

 

 NO TE HERE         

 

 

 

 

Posté par TIPANIE à 17:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire